Horizon Nautique

La mer, les bateaux et le nautisme

1MA2-Seychelles - 728x90.gif
                Voyages Auchan: des locations à partir 90 € !                    Voyages Auchan: des séjours à partir de 149€

Actualités Ultime

Franck Cammas est attendu à Pointe-à-Pitre cet après-midi, cependant, il est contraint de niviguer au près pour entrer dans les îles et rejoindre la Guadeloupe.

Franck Cammas est passé aujourd’hui vers 5h du matin (heure Française) entre Barbuda et Antigua.

Le vent vient du sud et souffle de face entre 10 et 12 nœuds. A ce rythme, le maxi-trimaran Groupama 3 pourrait donc faire son entrée à Basse-Terre en 12h et 14 heures (heure Française) et franchir la ligne d’arrivée vers 16h à Pointe-à-Pitre.

Le public se dresse déjà pour accueillir en héros le futur vainqueur de cette 9e édition ‘La route du Rhum La Banque postale 2010′.

On peut dire que les dernières heures de course pour Franck Cammas auront été mouvementées par les caprices du vent. C’est d’ailleurs ce dont Franck faisait part hier, au sujet de cette course : « C’est toujours long une fin de transat, on a l’impression d‘être arrivé, mais on ne l’est pas. Il faut être patient ».

A 5h du matin (heure Française), Cammas était positionné à 76 milles de la bouée de Basse-Terre , et devait naviguer avec un vent orienté situé directement dans son axe. Dans ces conditions, Groupama 3 devrait mettre entre 7 et 8 heures pour rejoindre le sud-ouest de la Guadeloupe. Il lui restera alors 25 milles nautiques pour rejoindre la ligne d’arrivée à Point à Pitre.

Derrière lui, à plus de 203 milles nautiques, Thomas Coville sur le Sodebo est encore menacé, pour la deuxième place du podium, par Francis Joyon et son Idec.

Actualités IMOCA

Dans la catégorie Imoca, la nuit a été mouvementée: les monocoques sont restés en arrêt, sans vent durant plusieurs heures mais les skippers ont repris la route et naviguent à présent à une vitesse d’environ 15 nœuds.

Roland Jourdain à bord du Veolia Environnement est toujours en tête avec 34 milles d’avance et il est toujours le plus rapide de la flotte ce matin.

Tous les participants font le plein de forme aujourd’hui avant de franchir un nouveau cap : le passage de la dépression tropicale Tomas la nuit prochaine, et forcément un peu redoutée.

Actualités Multi 50

Du côté, Franck-Yves Escoffier sur le bateau Crêpes Whaou ! et Yves Le Blévec à bord de l’Actual sont revenus vers l’ouest mais malheureusement dépourvue totalement de vent.

Cela va donc leur offrir l’opportunité de réparer les bateaux malmenés pour naviguer en toute sécurité et en toute sérénité, sur les 1100 milles nautiques restants.

Côté classement, Lalou Roucayrol (Région Aquitaine – Port Médoc) s’est, pour la première fois depuis le départ, emparé des commandes.

On surveille également de près Lionel Lemonchois (Prince de Bretagne) qui effectue en ce moment une remontée fulgurante et qui, avec 338 milles parcourus ces dernières 24 heures, est le plus rapide de sa catégorie.

Actualités class 40

En Class40, Thomas Ruyant (Destination Dunkerque) continue de cavaler.

Il possède désormais près de 100 milles d’avance sur le reste de la meute mais surveille du coin de l’œil ses copains de jeu situés plus au sud, à commencer par Nicolas Troussel (Crédit Mutuel de Bretagne) qui lui a, pour sa part, repris près de 20 milles en 24 heures.

Pour eux, la suite ne s’annonce pas simple non plus. Comme les Multi50, ils vont bientôt buter dans une grande zone sans vent.

Actualités Rhum

Chez les Rhum, Pierre-Yves Chatelin est arrivée à Horta, aux Açores, hier en début de soirée.

Le skipper de Destination Calais va évaluer au plus vite l’ampleur de ses pépins techniques (circuit de refroidissement…) et physiques (mal de dos).

Quant au Sarde Andrea Mura (Vento di Sardegna), il reste solidement accroché à la première place avec plus de 80 milles d’avance sur Charlie Capelle (Acapella).

Vous aimerez aussi :

Partagez cet article

Laisser un commentaire

*

Pecheur.com-250x250

En images