Horizon Nautique

La mer, les bateaux et le nautisme

1MA2-Seychelles - 728x90.gif
                Voyages Auchan: des locations à partir 90 € !                    Voyages Auchan: des séjours à partir de 149€
Hivernage moteur hors-bord 2-temps ou 4-temps

Hivernage moteur hors-bord 4-temps

On dit toujours qu’un moteur hors-bord utilisé toute l’année vieillit mieux qu’un moteur qui ne sert pas ou peu.

Pour autant, ces moteurs qui servent occasionnellement (vacances, sorties ponctuelles) et qui doivent être remisés pendant une longue période, il est impératif de les hiverner.

L’hivernage sert à protéger certains organes moteur principaux contre la rouille, la corrosion externe mais aussi et surtout la corrosion interne, avant de stocker votre moteur pour l’hiver.

Toutes les opérations d’hivernage sont présentes dans cet article.

Elles vous permettront, au final, d’assurer une bonne remise en route lors de la réutilisation du moteur, un bon fonctionnement pour une plus grande fiabilité, des performances accrues et une longévité supplémentaire sans être obligé d’engager des frais suite à une détérioration prématurée des organes du moteur.

Cette opération d’hivernage est valable quelque soit les marques, modèles et qualités de moteurs: c’est un fait !

Des pièces moteur soumises à la contrainte

Cliquez sur les photos pour zoomer

Corrosion calorstat moteur hors-bord

Corrosion calorstat hors-bord

Les premières pièces qui souffrent dans un moteur hors-bord 2 temps ou 4 temps sont celles qui sont le plus exposées à la friction mécanique ou à la corrosion.

Ce ne sont pas forcément les pièces qui sont les plus fragiles qui souffrent. En revanche, ce sont celles qui cèdent le plus rapidement.

Les principaux ennemis du moteur hors-bord sont les sels marins mais aussi l’air, générateur d’oxydation, et les UV qui altèrent les propriétés des matériaux.

Toutes les étapes pour un bon hivernage hors bord

Le mois de septembre est statistiquement la période choisie par les plaisanciers pour hiverner leurs bateaux.

Voici la liste des actions à réaliser

Rinçage du circuit de refroidissement à l’eau douce

Cliquez sur les photos pour zoomer

Hivernage hors-bord - Rincage moteur avec oreilles ventouses

Rinçage moteur - oreilles ventouses

Hivernage hors-bord - Rincage moteur rapide

Rinçage rapide

Hivernage hors-bord - Rinçage hors-bord Yamaha 4 temps

Pissette témoin

Rincez le circuit de refroidissement selon 3 méthodes complémentaires :

  • Bac d’eau douce qui recouvre l’arbre moteur à mi-hauteur et dont le jet d’eau moteur est renvoyé dans le bac.
  • Ventouses caoutchouc positionnées sur les crépines d’aspiration d’embase et branchement à votre tuyau d’arrosage
  • Connexion de rinçage en position haute (sur certains modèles 4 temps) et branchement à votre tuyau d’arrosage

Quelque soit la méthode employée, il est possible d’utiliser un produit « stop sel » pour éviter la formation de granulés insolubles dans le circuit de refroidissement.

Pensez lors de l’hivernage (et même de temps en temps en utilisation normale) à passer un fil de faire bien longiligne dans le trou de pissette du moteur pour casser les cristaux indissolubles, et ce sur 10/15 cm.

Remplacement des fluides moteur et d’embase

Cliquez sur les photos pour zoomer

Hivernage vidange huile moteur 4 temps hors-bord

Vidange huile moteur

Hivernage huile embase moteur hors-bord

Vidange huile embase

Hivernage hors-bord - Remplacement huile embase moteur hors-bord

Remplissage huile embase

Hivernage hors-bord - Remplacement filtre essence moteur hors-bord

Remplacement filtre essence

  • Remplacez l’huile d’embase (1 tube pour les petits moteurs, 2 à 3 tubes pour les gros moteurs) selon les recommandations de la marque (indice et quantité) et remplacez les joints d’embase.
  • Vidanger l’huile moteur (uniquement pour les 4 temps) par l’écrou de purge, revissez le puis remplacez l’huile moteur par le dessus, selon les recommandations de la marque (indice et quantité).
  • Remplacez le filtre à huile (uniquement pour les 4 temps)
  • Vider l’ancienne essence du filtre à essence et nettoyez le filtre (sinon remplacez le filtre s’il n’est pas démontable)
  • Vérifiez qu’il n’y ait pas de présence d’eau dans l’autre filtre : le filtre décanteur. Si c’est le cas, remplacez le !

Stabilisation de l’essence

Cliquez sur les photos pour zoomer

Hivernage hors-bord - traitement essence startron

Traitement essence startron

Utilisez un stabilisant carburant (chez votre concessionnaire de la marque ou produit équivalent comme « Startron Essence » par essence). Ajoutez le stabilisant dans le carburant au moment du rinçage interne à l’eau douce du moteur pour que tout le circuit d’essence interne soit rempli de cette solution préventive.

Ne purger pas votre circuit d’essence, sous peine d’assécher vos durites, membranes de pompe à essence et joints divers. La présence d’essence maintient en vie votre circuit.

Si votre moteur est remisé pendant plusieurs années, pensez à le faire tourner au moins 1 fois par an pour déplacer les cylindres et surtout pour renouveler l’essence qui se serait évaporer avec le temps.

Graissage des points de friction et d’articulation mécanique

Cliquez sur les photos pour zoomer

Hivernage hors-bord : démontage hélice moteur hors-bord

Démontage hélice

Hivernage arbre hélice moteur hors-bord

Arbre hélice

  • Retirez l’écrou d’hélice après avoir retiré la goupille de sécurité puis retirez l’hélice de son arbre en conservant l’ordre et le sens des rondelles et entretoises.
  • Dégraissez l’arbre d’hélice, puis graissez le ainsi que l’engrenage d’arbre moteur/hélice avec une graisse mécanique résistante à l’eau de mer.
  • Si le moteur reste dehors et si l’hélice est en inox, ne remontez pas l’hélice et conservez la dans un chiffon coton à l’abri de l’humidité. Enrobez l’arbre d’hélice graissé avec un autre chiffon en coton pour le protéger des poussières.

Démontage embase et remplacement de la pompe à eau

Cliquez sur les photos pour zoomer

Hivernage hors-bord - Démontage embase

Démontage embase

Le démontage de l’embase doit être fait une fois par an, tandis que la pompe à eau doit être changée seulement tous les 3 ans.

Moteur arrêté, l’embase doit être désolidarisée du corps du moteur, dévissez les boulons et déboitez l’embase (avec manette des gaz au point mort).

Si l’embase ne descend pas, tapez si besoin sur le plan de joint avec un maillet ou chauffez au décapeur thermique sans abimer la peinture.

Dévissez le boitier de pompe à eau, retirez l’hélice de pompe à eau en caoutchouc en veillant bien au sens des ailettes et inspectez l’hélice.

Hivernage hors-bord - Nettoyage boitier de pompe à eau

Nettoyage boitier de pompe à eau

Si elle possède des ailettes craquelées, tordues, séchées en position courbée, alors il faut la remplacer.

Le risque de ne pas la changer est de ne plus avoir de refroidissement moteur (plus de débit dans la pissette témoin) et de serrer les cylindres dans le bloc moteur. Cet élément ne coûte pas si cher (entre 10 et 30 euros).

Dégraissez l’intérieur de la cloche, remettez un très léger film de graisse, replacez la nouvelle hélice de pompe à eau, en prenant soin de placer les ailettes dans le bon sens. Replacez et revissez l’ensemble boitier/hélice sur l’embase.

Hivernage hors-bord - Extraction hélice pompe à eau moteur hors-bord

Extraction hélice pompe à eau

Pour le remontage, graissez les boulons d’embase, brosser l’alumine (résidu de corrosion d’aluminium), graissez le plan de joint côté corps du moteur et côté embase.

Replacez l’arbre moteur dans le corps du moteur en vérifiant que l’arbre d’hélice tourne librement. Si c’est le cas, c’est que l’arbre moteur est bien positionné (le point d’accroche se trouve facilement).

Ensuite approchez tous les écrous à la main dans leur pas de vis puis serrez convenablement les écrous, à la clé.

Vérification de l’usure des anodes

Cliquez sur les photos pour zoomer

Hivernage hors-bord - Remplacement des anodes

Remplacement anode embase

Vérifiez si les anodes de zinc/magnésium sont énormément trouées. Si c’est le cas, remplacez les selon les recommandations de la marque (type et modèle).

On trouve des anodes sous l’embase, sous le verrin de la chaise moteur et dans le bloc moteur.

L’anode est un métal qui sert à dévier la corrosion du moteur et de la concentrer sur elle même. Sa destruction est un phénomène normal et volontaire; il est donc important de remplacer l’ensemble des anodes 1 fois par an pour assurer la longévité des peintures, des métaux et les organes constituant le moteur.

Nettoyage et anticorrosion du moteur

  • Nettoyez le bloc moteur à l’eau douce avec un faible débit (haute pression interdite) et un savon dégraissant non moussant.
  • Une fois le bloc bien sec, pulvérisez sur tout le bloc, un brouillard d’huile WD-40 ou huile anticorrosion de la marque, notamment sur les connexions métalliques apparentes.

Démontage des bougies

Cliquez sur les photos pour zoomer

Hivernage hors bord - Remplacement des bougies

Remplacement des bougies

Démontez les bougies et dégraissez les sans altérer le contact électrique. Si elles sont anciennes, remplacez les.

Pulvérisez de l’huile WD-40 dans chaque entrée de cylindre et faites tourner deux tours de volant magnétique (au démarreur ou manuellement) puis remontez les bougies nettoyées ou neuves en ne les serrant pas totalement (pensez à les resserrer aux beaux jours).

Il est préférable de les remplacer tous les 2 ans, même si elles fonctionnent très bien et que l’aspect visuel est correct car, en mer, une défaillance d’allumage ne vous fera aucun cadeau et vous laissera simplement en panne ! Une bougie coûte moins de 10 euros, il en faut une par cylindre et on remplace toujours l’ensemble des bougies, en même temps.

Nettoyage et purge du système d’injection ou purge des carburateurs

Hivernage hors-bord - nettoyant injecteur Bardahl

Nettoyant Bardahl

Pour les carburateurs ou injecteurs : ajouter un liquide de nettoyant carburateurs ou injecteurs (marque ou équivalent) dans le carburant des dernières sorties en mer, pour dégommer les pointeaux.

Pour la purge, c’est une opération délicate, si vous ne savez pas le faire, contactez votre concessionnaire, ou reportez vous à votre documentation moteur pour trouver la vis de purge de vos carburateurs et le système de purge de votre rampe d’injecteurs.

Bardhal propose des nettoyants carburateurs et injecteurs ‘essence’. Produit très efficace !

Passage au diagnostique informatique, pour les 4 temps ou 2 temps injection

Cliquez sur les photos pour zoomer

Hivernage hors-bord - Diagnostic PC moteur Yamaha 4 temps

Diagnostic PC Yamaha 4 temps

Pour plus de certitude sur la qualité de réalisation de vos opérations, faites faire chez votre concessionnaire, un simple contrôle avec l’outil de diagnostique informatique pour vérifier que tout fonctionne normalement.

Il devrait vous permettre de vérifier qu’il n’y a pas anormalement de montée en température, de sous ou sur-régimes, de baisse de puissance, d’augmentation de consommation, etc…)

Cette intervention vous coûtera quelque chose mais très peu comparé à une intervention regroupant toutes les opérations manuelles que vous faites vous même.

Lavage externe du moteur

Cliquez sur les photos pour zoomer

Hivernage hors-bord - Accès au moteur Yamaha 4 temps 150cv

Accès au moteur Yamaha 4 temps 150cv

Laver l’extérieur du moteur à l’eau savonneuse et rincez le à l’eau douce.

Laissez le bien sécher et recouvrez le d’une housse en coton ou intégralement de t-shirts en coton pour le protéger des UV, poussières et de l’humidité. Le coton est primordial car il est absorbant et le polyester interdit si le bateau est soumis aux vents à cause des frottements et de l’usure de la peinture moteur.

Vous aimerez aussi :

Partagez cet article

13 commentaires

  • Par LE cousse, 20/11/2011 @ 22 h 50 min

    Bonjour,

    Merci pour ces explications.
    Vous indiquez qu’il ne faut pas purger l’essence lors de l’hivernage. J’ai vu sur quelques sites qu’ils conseillaient de débrancher le tuyau d’arrivée d’essence à la fin du rinçage et d’attendre que le moteur s’arrêt tout seul. J’ai peut-être mal compris mais je pensais que cette manoeuvre permettait justement de purger l’essence dans le moteur. Est-ce que je me trompe?

    Pouvez-vous me confirmer qu’il ne faut pas purger?

    Merci d’avance de votre réponse
    Bien cordialement.

  • Par Maircury, 21/11/2011 @ 10 h 03 min

    Bonjour,

    L’idée est de ne PAS purger le circuit au risque d’assécher les durites d’essence, les joints d’éléments mécaniques où circule l’essence ainsi que les membrane de pompe à essence. Ces éléments finiraient par durcir puis casser !
    Mais le mieux est de faire fonctionner le moteur une fois de temps en temps, pour faire fonctionner le circuit.
    Le comportement normal est celui d’avoir de l’essence en permanence dans les circuits, comme si vous utilisiez votre moteur toute l’année.
    Les durites, joints et membranes sont conçues pour être en contact permanent avec le carburant et non l’inverse.

  • Par mhenseval, 23/01/2012 @ 11 h 35 min

    Bonjour,

    Peut- on faire tourner un H.B. dans un fût d’eau douce « après » avoir retiré l’hélice pour le dessaler?
    Merci de votre réponse à cette question simpliste!!!

  • Par Maircury, 23/01/2012 @ 14 h 40 min

    Bonjour,

    Effectivement : question simpliste !

    La réponse est OUI mais uniquement si vous n’embrayez pas et que vous ne faîtes pas monter votre moteur dans les tours.
    Autrement dit : OUI uniquement si vous laissez tourner votre moteur au ralenti non embrayé.

    Pourquoi « pas embrayé » ?
    Un moteur est conçu pour travailler avec son hélice et donc avec un effort minimal.
    Un simple arbre d’hélice tournant dans l’eau n’aura aucune résistance et ce phénomène aura pour conséquence un possible échauffement ou emballement du moteur, au bout d’une certaine durée.
    C’est d’autant plus vrai si votre moteur est récent, équipé de capteurs électroniques qui risqueraient de détecter un comportement anormal.

    Qu’avez-vous comme moteur ?
    Je suppose que c’est pour éviter de devoir dégraisser votre hélice, pendant le rinçage moteur ?

  • Par RODRIGUEZ, 29/03/2012 @ 10 h 43 min

    bonjour,
    J’ai un moteur Yamaha HB 80 cv 4 tps de 2005 250 h de marche. Après un hivernage de 4 mois le moteur ne veut plus tourner comme serré même en s’aidant d’une grosse clef à molette sur le volant ??? .Est-ce grave ???.Le démarreur a même grillé ….En fin de saison 2011 le redresseur avait grillé…D’avance merci pour votre collaboration.Cordiales salutations.

  • Par Maircury, 30/03/2012 @ 16 h 50 min

    Bonjour,

    Cela ressemble à un serrage des cylindres…
    Pour vous répondre au mieux, il nous faudrait quelques infos supplémentaires :

    - Est-ce que c’est en mer que votre moteur a tourné pour la dernière fois ?
    - Est-ce que vous avez fais un rinçage du circuit à l’eau douce ?(en fût? par les oreilles? par le système quick wach?)
    - Si oui, combien de temps avez vous fais tourner l’eau dans le circuit ?
    - Est-ce qu’il y a toujours de l’huile dans votre carter moteur ?
    - Que dit l’indicateur électronique (compteur Yamaha) ?
    - Votre moteur est-il monté en forte température, pendant un certain temps (signal d’alarme du Yamaha en principe) ?

    Vous parlez d’un démarreur et d’un redresseur grillé.
    - Qui a diagnostiqué ces éléments ?
    - Que se passe t-il si vous essayez de démarrer le moteur (clé au contact électrique et batterie correctement chargée) ?

  • Par Morrain, 24/05/2012 @ 11 h 44 min

    Bonjour,
    Je souhaite rincer mon moteur Suzuki 140 4 temps avec des oreilles de rinçage en Automne, et faire l’entretien annuel par mécanicien et antifouling au printemps en sortant le bateau de l’eau.
    Puis je faire ce rinçage par oreiles avec eau douce le moteur baissé et donc dans l’eau de mer ? N’y a t-il pas une différence de pression qui empecherait cette opération ?
    Merci beaucoup pour vos conseils.
    Bernard

  • Par Maircury, 24/05/2012 @ 12 h 28 min

    Bonjour,

    Nous vous déconseillons fortement de faire ça!!!
    Pourquoi ?
    Les oreilles ne font jamais étanchéité parfaite sur les crépines d’aspiration sur l’embase.
    Par conséquent, la pompe à eau va aspirer à la fois de l’eau douce mais aussi de l’eau de mer…
    Vous aurez toutes les chances de serrer vos pistons dans le bloc.

    Ne faites également pas votre rinçage moteur relevé avec les oreilles et de l’eau douce car votre moteur serait mal refroidi et vous pourriez serrer votre moteur en 15 minutes.

    Si votre contrainte est la technique de rinçage moteur en port pleine eau ou port à sec
    Je vous conseille de demander les moyens qu’ils mettent a disposition des plaisanciers pour rincer.

    Sinon…bonne vieille technique : immerger une poubelle vide dans l’eau de mer, abaisser l’embase dans la poubelle
    au fur et a mesure que vous la remplissez d’eau douce. Veillez a bien déporter la pissette d’eau
    du moteur vers la poubelle pour assurer le recyclage d’eau douce.
    Veillez aussi a bien avoir les crépines d’aspiration immergées en permanence!!

    Regardez également si votre moteur dispose d’un système de rinçage rapide.
    Ça devrait être le cas sur ce type de moteur.

    Tenez nous au courant surtout (pour les autres internautes)

    A bientôt

  • Par Bernard, 03/06/2012 @ 10 h 21 min

    Bonjour , et merci pour votre site que je mets dans les favoris immédiatement.

    Mon premier problème pour faire l’entretien c’est de déposer le moteur du bateau ( un yamaha 2T de 29kg installé sur un voilier de 6m50).
    Or le bateau est sur une bouée à l’année , et je ne peux , surtout maintenant , et jusqu’à l’automne accéder à un catway.
    Je peux tout juste m’amarrer le long d’un quai assez haut , ( plus de 2m) avec un escalier.
    Je n’ai pas du tout envie de mettre le moteur à l’eau en essayant de le déposer.
    Pourriez vous donner des conseils sur la façon de le sécuriser , comment le prendre pour avoir la meilleure prise , etc.
    D’avance merci pour d’éventuels conseils

    Bernard

  • Par Maircury, 06/06/2012 @ 23 h 00 min

    Bonjour,

    Je dirais que vous avez 4 possibilités de traiter votre problème :

    1- Si c’est vous qui comptez faire cet entretien, vous pouvez toujours étudier la possibilité de faire le rinçage de votre moteur à bord de votre voilier.
    Il faut voir où se situe votre moteur : en puit? sur une chaise moteur ?

    L’idée est de faire le rinçage avec le moteur en dehors de l’eau de mer :
    Est-ce que le moteur est capable d’être remonté avec l’embase en dehors de l’eau, en position verticale ?
    Si c’est le cas, vous pourriez utiliser un réservoir d’eau douce de 50 à 100L avec une pompe (autoclave) qui alimenterait un tuyau d’arrosage et les oreilles de rinçage.

    2- Si le bateau n’est pas relevable de son puit ou de sa chaise, vous pourriez l’enlever de son support (puit ou chaise moteur) et faire le rinçage à bord avec une poubelle remplie d’eau douce, en veillant à bien faire rediriger l’eau de la pissette vers la poubelle pour assurer le recyclage.

    L’inconvénient de ces 2 solutions de rinçage à bord est le traitement des eaux chargées en hydrocarbures. Vous me direz que c’est déjà le cas quand on utilise nos moteurs. Certes c’est vrai mais essayons de rester propre le plus possible:-)

    3- Si vous souhaitez faire l’entretien de votre moteur à terre ou le faire faire par quelqu’un en concession, il faut passer par la dépose du moteur.
    Dans tous les cas, si vous le déposer sur votre quai, je pense qu’il vaut mieux être 2 personnes pour la manipulation.
    Vous pourriez éviter une éventuelle chute à l’eau en assurant sa dépose avec un cordage de sécurité reliant sa poignée de portage à une rembarde ou une main courante de votre voilier et donner du mou, petit à petit. Vous pourriez éventuellement le déposer dans une petite annexe qui supportera largement les 29kg.
    Dans tous les cas, pensez à le poser délicatement avec la tête motrice bien au centre de la largeur pour éviter que l’annexe ne se retourne.
    Une fois dans l’annexe, l’autre receptionne l’annexe et récupère le moteur.

    4- Y aller franco, avec une bonne poigne de fer (mangez un peu de vitamines avant et faites vous aider par une autre personne à quai) et ça se passera bien :-)

    C’est un 6cv ?

    A bientôt.

  • Par lahaie, 25/02/2013 @ 15 h 07 min

    bonjour mon moteur tourne bien au ralenti mais des que je passe en avant mon moteur cale

  • Par lahaie, 25/02/2013 @ 15 h 08 min

    je vous remerci

  • Par Ridha Bouhaha, 20/05/2014 @ 17 h 03 min

    Je viens d’effectuer l’entretien d’un 4 T 150 Ch et au changement d’huile d’embrase celle ci était un peu jaunâtre visqueuse au début pour s’éclaircir après sans avoir la certitude qu’elle contenait un peu d’eau , le moteur est neuf , 150h , et je n’ai rien constaté dans sa réaction ou son fonctionnement .
    Est ce normal et que faut i éventuellement surveiller ?
    À noter que ce constat n’a pas été fait lors de la vidange du premier moteur ( 2 étants montés )
    Merci .

Autres liens vers cet article

Laisser un commentaire

*

Pecheur.com-250x250
Site web Le Bon Leurre

En images