Horizon Nautique

La mer, les bateaux et le nautisme

1MA2-Seychelles - 728x90.gif
                Voyages Auchan: des locations à partir 90 € !                    Voyages Auchan: des séjours à partir de 149€

La vérité sur les moteurs 50cv du marché

Hors-bord Magazine publiait dans son N° 22 de Septembre/Octobre 2008, en collaboration avec le lycée technique Julliot de la Morandière de Granville (50), un comparatif exclusif, sous contrôle d’huissier (Maître Claude Laurent) des moteurs hors-bord 50cv appartenant aux constructeurs les plus connus du marché.

À l’heure où les préoccupations économiques et écologiques se font ressentir, il est essentiel d’analyser et comprendre le marché des motorisations nautiques pour choisir un moteur adapté à votre hors-bord mais aussi à vos exigences !

Le 50cv, puissance emblématique des motorisations marines, a été utilisé comme référence dans ce comparatif.

Les références moteurs soumises au banc d’essai sont : l’Evinrude E-tec 50, le Honda BF 50, le Mercury F 50, le Suzuki DF 50, le Tohatsu MD 50 TLDI et le Yamaha F 50.

Note importante : Selva n’a pas souhaité participer au test Hord-Bord Magazine, suite à des déconvenues et à une forte désapprobation concernant d’autres comparatifs réalisés.

Voyons de plus près toutes les surprises que nous réserve un tel test entrepris de façon stricte et scientifique !

La cylindrée

En règle générale, c’est la cylindrée qui offre le couple. Plus la cylindrée est importante pour un moteur, plus le moteur « tourne rond » avec un régime assez bas pour une même performance.

Qui dit cylindrée important dit la plupart du temps, bloc moteur imposant pour loger les cylindres de fort diamètre.

Malheusement, cela signifie un encombrement et un poids plus importants.

Heureusement, les nouveaux systèmes  et les progrès mécaniques en la matière permettent d’obtenir du couple en maintenant une cylindrée de taille raisonnable.

Dans ce comparatif, Yamaha et Mercury sont les plus imposants, construits sur la base d’un bloc 4 cylindres.

Tohatsu est le plus faible avec 697cm3, (n’oublions pas que c’est un 2 temps) et Honda le suit avec 808 cm3.

Dans la gamme des 2 temps, Evinrude est très éloigné de Tohatsu avec ses 863cm3.

Honda

Suzuki

Yamaha

Evinrude

Tohatsu

Mercury

Cylindrée (Cm3) 808 814 996 863 697 995

Le poids

Le moteur étant situé à l’arrière du bateau, il a donc une incidence directe sur l’assiette de l’embarcation. Par conséquent, il devient déterminant.
En effet, un moteur trop lourd pourrait ne pas être installé sur le bateau ou alors sous peine de dégrader fortement les qualités marines du bateau.
À l’inverse, un moteur trop léger peut permettre d’ajouter de la puissance pour un bateau de même taille.

Le poids plume revient à Tohatsu avec ses 94.5kg (le fait qu’il soit en 2 temps) et le plus lourd est Mercury avec ses 112 kg.
Honda et Yamaha sont les plus compétitifs avec respectivement 98 kg et 108kg, suivis d’Evinrude et Suzuki, plus lourds.

Honda

Suzuki

Yamaha

Evinrude

Tohatsu

Mercury

Poids (Kg) 98 110 108 109 94.5 112

La puissance

La puissance réelle, différente de la puissance affichée sur le capot moteur, n’est jamais communiquée aux clients.

Il faut savoir que les constructeurs possèdent une marge de plus ou moins 10% leur permettant de réutiliser, pour plusieurs puissances, une même base mécanique. La puissance variant uniquement sur le changement de la cartographie électronique du moteur.

Sur un moteur de 50cv, l’amplitude peut s’étendre de 45cv à 55cv.
Les différences de puissance sont rapidement identifiées : la plus basse pour le Tohatsu avec 47,74 cv tandis que la puissance la plus forte revient au Mercury possédant la plus forte cylindrée avec ses 55,64 cv, soit presque 8 cv (+16%) d’écart ce qui est énorme pour une puissance de 50 cv.

La légèreté du Tohatsu lui permet de conserver le couple et donc la puissance !
Yamaha, avec ses 50,38 cv, reste le moteur avec la puissance la plus approchante de celle qui est affichée sur le capot.

Honda

Suzuki

Yamaha

Evinrude

Tohatsu

Mercury

Puissance réelle (en CV)
51.82 48.18 50.38 54.59 47.74 55.64

La plage optimale d’utilisation

Mercury, Honda, Tohatsu et Suzuki ont la puissance maximale au régime maximum (poignée dans l’angle)
Suzuki et Tohatsu possèdent néanmoins un creux de puissance respectivement à 4750 tr/min et 5000 tr/min (dû a une diminution du couple), lorsque aux mêmes moments, Evinrude et Yamaha obtiennent leur puissance maximale respectivement à 4750 tr/min et 5000 tr/min.

Cet avantage de puissance à un régime plus faible permet de moins solliciter le moteur, de ne pas avoir à mettre la poignée dans l’angle et donc d’économiser un peu de carburant.
Le champion en terme de régularité revient sans équivoque à Honda et Mercury qui le suit de près.

Honda Suzuki Yamaha Evinrude Tohatsu Mercury
Nb optimal (Tr/min) 4500 4000 4250 Entre 4000 et 5000 4250 4750
Creux de puissance - 4750 - - 5000 -

Le couple

On gagne la plupart du temps du couple par l’augmentation de puissance.
A quoi sert le couple ? Plus un moteur a du couple plus il sera capable de déplacer un bateau lourd et notamment de le faire déjauger plus rapidement.

Les motoristes ont trouvé un autre moyen d’agir sur le couple, en modifiant le rapport d’embase ou en agissant sur l’allumage et la richesse du mélange air-essence.
Ceci permet d’obtenir du couple à bas régime et d’obtenir un moteur de cylindrée modeste mais relativement musclé.

Du côté des mesures, nous pouvons constater une nette différence pour Evinrude qui est le plus coupleux avec ses 220,02 Newtons/Mètres (Nm), ce qui se justifie par le fait qu’il soit un moteur 2 temps, doté d’une cylindrée plus conséquence et d’un rapport d’embase plus élevé.

Dans la gamme des 2 temps, Tohatstu est le plus faible, mais représente aussi la plus petite cylindrée.
Dans la gamme 4 temps, on retiendra en premier Suzuki avec ses 143,14 Nm, suivis de près par Honda avec un bon rapport d’embase puis Yamaha et enfin Mercury.

Honda Suzuki Yamaha Evinrude Tohatsu Mercury
Couple (Nm) 140.21 143.14 132.86 220.02 128.57 130.66

La courbe de couple

Une vraie différence apparaît entre les moteurs 2 temps et 4 temps dans le couple délivré en fonction du régime :

Quand les 2 temps offrent une vive augmentation du couple de 0 à 4500 tr/min puis une baisse subite au-delà de 4500 tr/min, les 4 temps eux ont un régime plus linéaire.

Suzuki possède un couple plus élevé entre 3500 Tr/min et 4500 Tr/min alors que Yamaha et Honda offrent une montée du couple plus franche entre 2000 et 2500 Tr/min.

Les mesures sont à pondérer car les moteurs utilisés pour ce test sont des moteurs neufs qui, en 4 temps, ne libèrent totalement le couple qu’au-delà de 10h de fonctionnement.

Le rapport d’embase

Le rapport d’embase n’est pas toujours une information que l’on cherche à obtenir lors de l’achat d’un moteur hors-bord mais il joue un rôle important dans l’offre du couple.
Il permet d’aller chercher le couple même si la cylindrée est un peu faible.
Les mesures ci-dessous permettent de voir qu’Evinrude, Suzuki et Honda utilisent fortement cette technique.

Honda Suzuki Yamaha Evinrude Tohatsu Mercury
Rapport 2.08 2.27 1.84 2.67 1.85 1.83

La consommation

La consommation est un élément important à prendre en compte lors de l’achat d’un moteur hors-bord. Encore plus que pour un véhicule roulant puisqu’il est soumis au poids, au déplacement de la coque qu’il doit propulser mais aussi à la résistance importante de l’eau sur la coque.

Établi sur les normes Icomia, le test nous permet de conclure qu’Evinrude est le moins gourmand avec 4,26 Litres à l’heure.

Suzuki et Tohatsu concurrencent Evinrude avec des valeurs très proches tandis que Mercury est plus gourmand avec ses 6,13 Litres à l’heure, assez logique puisqu’il possède la plus grosse cylindrée et la plus forte puissance.
Globalement, tous ces constructeurs offrent des consommations très raisonnables !

Honda Suzuki Yamaha Evinrude Tohatsu Mercury
Conso (L/h) 5.01 4.5 5.36 4.26 4.53 6.13

Le volume sonore

Tous les constructeurs ont fait d’énormes progrès en matière de bruit pour leurs moteurs hors-bord.

Au ralenti, Honda et Suzuki sont les plus silencieux avec 67 décibels contre Evinrude, le plus bruyant avec ses 76 décibels.

A mi-régime, Yamaha et Mercury sont les plus silencieux avec 73 décibels contre Suzuki, le plus bruyant avec ses 90 décibels.

À puissance maximale, Mercury est le plus silencieux avec 92 décibels contre 102 décibels pour le Tohatsu qui est le plus bruyant.

Dans tous les cas, seulement 10 décibels séparent le moteur le plus silencieux du plus bruyant ce qui est une bonne nouvelle pour nos oreilles !

Honda Suzuki Yamaha Evinrude Tohatsu Mercury
Ralenti 67 67 73 76 74 73
4000 Tr/min 80 90 73 87 89 73
6000 Tr/min 94 99 95 101 102 92

La pollution

Les tests de pollution ont été réalisés sur ces 6 moteurs puis comparés aux résultats obtenus à partir d’un véhicule automobile de même puissance : une Fiat Panda 54cv neuve de 2008.

Le test analyse quatre types de rejets :
- monoxyde de carbone (CO)
- dioxyde de carbone (CO2)
- oxygène et gaz rares (O2)
- hydrocarbures (HC)

L’indice de CO corrigé a été relevé à partir du CO et du CO2 pour vérifier qu’il ne dépasse pas 0,5%.

Le CO est nocif et il est le témoin d’une combustion incomplète. Moins le moteur en rejette meilleure est la combustion.
Les mesures montrent que les 2 temps rejettent moins de CO, comme le montrent Evinrude et Tohatstu. Chose étonnante, Honda (4 temps) se montre aussi bon qu’un 2 temps au niveau du rejet de CO.

Le CO2 n’est pas nocif. Plus le moteur en produit meilleure est la combustion, néanmoins  il reste problématique pour le réchauffement climatique.
Les 2 temps sont plus optimums grâce à leur technologie produisant plus d’O2 et réduisant la présence de CO2.

Evinrude et Tohatsu sont donc en tête suivis de Mercury.

L’ensemble de ces hors-bords sont malgré tout, meilleurs au ralenti, que la Fiat Panda.

Les HC sont des restes de carburant indiquant encore une fois une combustion incomplète.
Honda est le seul moteur équipé d’une sonde permettant de contrôler le rejet d’O2 à l’échappement et de corriger le mélange air/essence pour diminuer les rejets en HC.

Au niveau des mesures, Mercury et Yamaha puis juste derrière, Honda.

A l’opposé de Honda, Suzuki rejette 3 fois plus de particules et 100 fois plus que la Fiat Panda…

L’O2 n’est pas nocif, il doit être présent dans les 2 temps mais faiblement présent dans les 4 temps.
Dans les 2 temps, c’est l’air frais entrant dans les cylindres qui expulse les gaz chauds à l’extérieur.

Les 2 temps émettent peu de CO mais plus de HC tandis que les 4 temps moins de CO et moins de HC, en tous les cas pour Honda et pas du tout le cas pour Suzuki qui rejette peu de CO mais beaucoup de HC.

Yamaha, lui, rejette un peu de plus de CO que Suzuki mais moins de HC.

En ce qui concerne le CO corrigé, il permet de certifier qu’un moteur ou véhicule est écologiquement propre et qu’il passe le contrôle technique.
Sur ce point, le verdict est radical, seul Evinrude passerait le contrôle technique tandis que les autres seraient recalés.

Evinrude est donc le moteur le plus propre, suivi du Tohatsu puis du Honda (très propre dans sa catégorie!)
En régime de croisière, tous les moteurs indiquent des valeurs proches de celles que l’on pouvait trouver dans les normes automobiles de 1991, à part pour le CO2.

Les normes EPA, CARB et EU utilisées pour les motorisations marines ne prennent pas en compte toutes les mêmes émissions polluantes que dans l’automobile, c’est pourquoi elles n’imposent pas les mêmes exigences.

À cela, il faut retenir également que les moteurs hors-bord ne sont pas équipés de pots catalytiques et que, s’ils existaient, cela permettrait de présenter des mécaniques très propres et proches de celles de l’automobile. Les moteurs transformeraient les rejets CO et HC toxiques en rejets CO2 et H20 non toxiques.
Et Hors-Bord Magazine souligne cette judicieuse remarque : « C’est d’ailleurs à se demander pourquoi cet élément n’existe t-il pas déjà ? »

Honda Suzuki Yamaha Evinrude Tohatsu Mercury Fiat Panda
Particules/million 182 610 267 400 481 265 6

Le prix et la garantie

600 euros, soit 10% séparent le moteur hors-bord le moins cher du plus cher. Certaines offres promotionnelles ou offres en package permettent d’améliorer son prix d’achat.

Suzuki est le moins cher suivi de Tohatsu et de Yamaha.

En revanche, Evinrude et Honda font payer cher leur progrès technologique mais les exigences des consommateurs ont un prix !

Côté garantie, Mercury et Suzuki offrent 2 ans contre 3 ans pour tous les autres.
En 2010, Mercury fait fort et se démarque en proposant une garantie de 5 ans.

Ces garanties donnent toute satisfaction car elles permettent d’assurer les petites pannes et d’éventuels problèmes issues de mauvaises séries. Les vrais problèmes arrivant souvent quand le moteur prend de l’âge et s’use.

Honda Suzuki Yamaha Evinrude Tohatsu Mercury
Prix (E) 7710 7103 7486 7690 7642 7611

Mise en place du protocole de test

Installation des moteurs

Moteurs neufs emballés par le constructeur et mis en place par l’équipe du lycée Julliot de la Morandière. Aucun personnel représentant la marque n’était présent.

Contrôle d’huissier

Maître Laurent situé à Avranches (50) a certifié la conformité des moteurs, le carburant tiré à la pompe, les outils de mesure, le protocole et sa mise en place ainsi que les résultats obtenus.

Salle de test

Une salle unique utilisée pour tous les moteurs avec température et pression identique. L’eau du bac à eau a été renouvelée et mesurée en début et fin de test de chaque moteur.

Banc hydraulique

Le banc choisi est un banc de marque Dyno informatisé par l’équipe du lycée Julliot de la Morandière , sur lequel a été monté un capteur de force. Le banc a été étalonné pour obtenir des résultats très précis.

Le logiciel d’interprétation (Victoria) a été conçu spécialement pour ce type d’usage et a fait l’objet d’un brevet.

Puissance et couple

Le banc a été paramétré sur la base du régime préconisé par le constructeur, afin d’obtenir la puissance réelle à différents régimes et d’étudier le comportement précis de chaque moteur.

Pour le couple, le protocole est le même et permet de définir les rapports régime/couple et d’identifier le couple maximal pour chaque moteur.

Consommation

Les mesures de consommation ont été réalisées grâce à la méthode de la masse volumique plus précise que celle du débimètre.
La masse d’essence a été pesée pendant 1 minute à chaque régime étudié pour déterminer, sur la base de la norme ICOMIA, la consommation moyenne puis convertie par la suite en L/heure.

Volume sonore

Le volume sonore a été mesuré à l’aide d’un sonomètre placé à 1,5 mètres à l’intérieur du bateau, à 3 régimes : le ralenti, régime moyen (4000 tr/min), régime maxi (6000 tr/min).

Pollution

Les mesures de pollution employées sont les mêmes que celles utilisées lors des contrôles techniques de voiture.
Un centre de contrôle technique réputé a été sollicité et une Fiat Panda neuve – 54cv modèle 2008 a été utilisé en référence pour les mesures.

Conclusion

L’Evinrude E-Tec sort du lot avec une moyenne très honorable, sur tous les critères confondus.
Il se montre plus performant au niveau puissance, couple, économie et écologie, avec un prix élevé certes, mais qui vous apporte satisfaction.

Honda est aussi bon avec un faible volume sonore, une forte puissance et avec du couple, tout en restant intéressant au niveau du poids et de l’écologie. Cependant, sa consommation et son prix d’achat sont un peu décevants.

Suzuki prend la 3e place avec une moyenne honorable sur les mesures retenues et avec un prix plus qu’attractif.

Honda Suzuki Yamaha Evinrude Tohatsu Mercury
Puissance 3 5 4 2 6 1
Couple 3 2 4 1 6 5
Poids 2 5 3 4 1 6
Consommation 4 2 5 1 3 6
Bruit 1 3 4 5 6 2
Pollution 3 5 6 1 2 4
Prix 6 1 3 5 2 4
CLASSEMENT FINAL 2 3 6 1 4 5

Yamaha peut surprendre car il n’est pas excellent mais il n’est pas mauvais non plus.
Horizon Nautique retiendra, de son expérience du terrain, que de nombreux utilisateurs et mécaniciens indiquent un gage de robustesse et de fiabilité dans le temps, pour ces moteurs.

Ces mesures même si elles sont certifiées et contrôlées scientifiquement sont à prendre de façon théorique et ne se substituent pas aux mesures des constructeurs.

De même, elles n’ont pas pour but de venter ou de déprécier une marque plus qu’une autre et ne mettent pas en évidence le critère de fiabilité qui nécessite un recul sur plusieurs années et sur un échantillon de plusieurs milliers de moteurs.

Chaque moteur hors-bord offre une performance sur un critère en particulier et que chacun peut trouver intéressant, en fonction de ses exigences.

Voici un récapitulatif des caractéristiques et un rappel avantages/inconvénients de chaque moteur :

Honda Suzuki Yamaha Evinrude Tohatsu Mercury
Technologie 4 temps 4 temps 4 temps 2 temps 2 temps 4 temps
Architecture 3 cylindres 3 cylindres 4 cylindres 2 cylindres 3 cylindres 4 cylindres
Cylindrée (Cc) 808 814 996 863 697 995
Puissance réelle (Cc) 54.59 48.18 50.38 54.39 47.74 55.64
Poids (Kg) 98 110 108 109 94.5 112
Régime maxi (Tr/min) 6000 6500 6000 6000 5850 6000
Rapport d’embase 2.08 2.27 1.84 2.67 1.85 1.83
Puissance adminis. (Cv) 4.63 4.66 5.70 4.92 3.99 5.70
Année de sortie 2008 1999 2006 2004 2006 2007
Prix (euros) 7710 7103 7486 7690 7642 7611
Les PLUS Bruit
Poids
Pollution
Prix
Conso
Couple
Prix
Poids
Fiabilité
Couple
Conso
Pollution
Poids
Prix
Pollution
Puissance
Prix
Esthétique
Les MOINS Prix
Conso
Pollution
Puissance
Poids
Pollution
Conso
Prix
Bruit
Poids
Bruit
Puissance
Couple
Poids
Conso
Couple

Vous aimerez aussi :

Partagez cet article

28 commentaires

  • Par robert, 12/10/2010 @ 16 h 40 min

    super test!

    ça demande du temps tout ça.

    à quand des moteurs plus puissant en test ?

  • Par Lola, 12/10/2010 @ 17 h 34 min

    Oui félicitation pour l’article il est vraiment complet !

    Parcontre, je vois à la fin de l’article que le moteur evinrude obtient une bonne note alors que je croyais qu’il y avait souvent des problèmes avec cette marque de 50CV, non ?

    Qui connaît le Honda? Est ce que quelqu’un pourrait me conseiller sur un moteur 50CV vraiment fiable surtout ??!!!!
    Merci

  • Par Maircury, 14/10/2010 @ 23 h 22 min

    Bonjour Robert,

    Merci !
    Oui, ça prend du temps mais c’est une passion et je tente d’enrichir ce site le plus possible. Prochainement, un forum sera disponible à partir du menu, ce qui sera l’occasion de venir parler de comparatifs sur des moteurs plus puissants !

    A bientôt sur Horizon Nautique

  • Par robert, 11/11/2010 @ 20 h 27 min

    bonsoir.

    un 90cv tohatsu tldi qui consomme moins qu’un 50cv mercury 4t( de votre comparo).
    ya pas un soucis?

    c’est sur un test qui est parut dans un magazine il y a peu.

  • Par Maircury, 12/11/2010 @ 12 h 11 min

    Bonjour Robert,

    Tout d’abord, je préfère le rappeler : le comparatif date d’il y a 2 ans, c’est ce qui est indiqué en 1ère ligne de l’article : « Hors-bord Magazine publiait dans son N° 22 de Septembre/Octobre 2008…etc ».

    Même s’il commence à dater, il pouvait être utile de le partager pour comprendre certaines choses.
    Je rappelle aussi que les mesures de ce comparatif, même si elles sont mesurées sous contrôle d’huissier, restent théoriques.

    De ce que je comprends, vous dîtes que la consommation de votre 90cv Tohatsu 2 temps est plus faible qu’un 50cv Mercury 4 temps.
    Mais auriez-vous des informations à partager au sujet des différences que vous constatez entre les 2 moteurs ?
    Est-ce que ce sont des données théoriques ? Si oui, quels sont les outils de mesure utilisés ?

    Des données réellement constatées en mer ? Et si oui, dans quelles conditions de mer, type et charge du bateau, ces mesures ont été réalisées ?

    Si un 90cv Tohatsu est plus économique qu’un 50cv Mercury 4 temps, je me dis que Tohatsu aurait très bien pu faire des progrès au niveau de la consommation.

    En ce qui concerne Mercury, c’est reconnu, les moteurs américains sont très consommateurs.
    Aux Etats-Unis, le prix du pétrole a toujours été très bas et c’est pour cela que les moteurs américains bénéficient d’une avance technologique moindre.

    N’hésitez pas à nous partager vos résultats !
    A bientôt

    Horizon Nautique

  • Par Philippe, 01/12/2010 @ 20 h 08 min

    Bonjour,
    Votre analyse est tout à fait pertinente et très intéressante .Ce qui aurait pu être intéressant : comparer les « carnets d’entretien » de chaque moteur et « projeter  » l’achat/investissement à 5 ans à raison de 100 heures de fonctionnement annuel à une moyenne de 60 ou 70 % de la puissance disponible . En résumé : attribuer un coût moyen horaire d’utilisattion de chaque moteur (prix d’achat installé,révisions,entretiens divers, conso de carburant,…

  • Par bellamine, 06/12/2010 @ 0 h 17 min

    bonjour, pour moi un evinrude 90cv e-tec que j’ai sur un zodiac pro 12 man ne consomme pas plus de 10 à 12 litres par heure,vraiment un moteur puissant a ne pa comparer avec un 4 tempts qui est trop chere pour l’entretien, pour moi c’est le plus economique et plus facile à entretenir, j’aime

  • Par Marc, 25/04/2011 @ 3 h 43 min

    Bonjour,
    Ce comparatif qui aurait pu être intéressant, n’est pas crédible car il a été fait sur des moteurs non rodés. Faire des mesures sur un moteur ayant moins de 20h de marche est aléatoire et donc absurde. D’autre part il faut savoir que Yamaha fournit le même bloc 4 cyl de 996cc à Selva, Mercury et Mariner, et les rapports d’embases sont identiques.
    Autre précision: ce n’est pas la puissance qui détermine le couple, mais ce dernier combiné au régime maxi qui détermine la puissance. Quant à la consommation d’un 50cv, pour moi, quelque soit le fabriquant, elle est plus proche des 12L/h que de 5L! à moins que ce soit à la pêche à la traîne !!! Ce n’est pas d’un huissier dont vous auriez dû vous entourer, mais d’un ingénieur motoriste expérimenté.
    Cordialement.

  • Par maxou, 23/08/2011 @ 11 h 22 min

    Excellent reportage/test!
    Bravo MAIRCURY et à tous vos « équipiers » du moment.
    Bien qu’il fonctionne encore parfaitement je dois remplacer mon Suzuki 85 cv de 1992 car c’est un « bon buveur » !
    Je suis séduit par les nouvelles technologies des 2 temps modernes qui rivalisent sans rougir devant les performances incontestées des 4 temps actuels, mais l’entraînement par chaîne, le couple, la consommation et le prix du Suzuki fera pencher la balance.
    Puissance maximale admissible sur mon timonier, ce moteur était trop puissant. Je vais donc en profiter et le remplacer par le DF50 SUZUKI qui se situe bien dans votre comparatif.

  • Par Pierre, 06/11/2011 @ 19 h 52 min

    J’ai 90 cv johnson v4 de 1981 sur un Neptune 5.20. avec d’excellentes performances en baisse malheureusement, car le moteur se fait vieux. J’envisage l’achat d’un nouveau moteur et j’ai une préférence pour le 90cv Evinrude.Je suis tenu par le poids car le bateau n’est pas suffisamment porteur sur l’arrière.
    La consommation n’a qu’une relative importance cela dépends de l’utilisation. Par contre les frais d’entretien sont à prendre en compte. Je suis un ancien agent Johnson (1970) et j’ai pu monter moi-même mon moteur. Cela est il possible aujourd’hui? Je n’ai pas le matériel électronique nécessaire. Votre avis m’intéresse. Merci.

  • Par Maircury, 21/11/2011 @ 12 h 11 min

    Bonjour,

    Je pense que vous êtes capable de monter votre moteur vous-même mais, à condition de :
    - Disposer d’un palan pour soutenir le moteur en l’air
    - Disposer de la barre hydraulique ou mécanique adéquate et de savoir la monter ou mettre le circuit en pression.
    - Savoir relier les prises d’indicateurs électroniques du tableau de bord, aux prises électroniques du moteur (en principe, c’est expliqué dans la documentation moteur)
    - Savoir relier les cables électriques de la commande à distance au moteur.

    Je vous conseille de vous rapprocher d’un agent Evinrude pour savoir si l’ETEC nécessite une initialisation électronique particulière, au niveau moteur.
    Chez Yamaha, je sais que rien de ce type n’est nécessaire mais le concessionnaire valide le début de garantie uniquement s’il constate que le moteur prend correctement ses tours (selon une plage autorisée par le constructeur)

    Dans un souci d’économie du prix du montage, vous pouvez toujours faire le montage vous même et faire terminer par le concessionnaire, ce que vous ne savez pas faire.
    Dans un souci de prudence et d’économie du prix du moteur, le mieux serait serait de le faire monter (coût environ 800 euros selon les concessionnaires)

    N’oubliez pas de prendre en compte la consommation et le prix d’un bidon d’huile E-ETEC qui pourrait vous faire douter. Sait-on jamais…

    Revenez-nous faire part du moteur que vous avez achetez, son prix d’aquisition, votre choix de montage et le prix du montage si vous êtes passés par un concessionnaire.

    Cordialement,

  • Par benois, 10/06/2012 @ 15 h 01 min

    Test super pratique …. Je loue régulièrement des bateaux, souvent 50cv, et pour connaitre la conso (pour pas se faire avoir…), c’est très pratique ! Fini les conso de 30 litres à 2euros en 4 heures (et pas à fond, ni tout le temps) annoncées par les loueurs quand vous rendez le bateau !!!! MERCI BEAUCOUP

  • Par DarDar, 18/06/2012 @ 14 h 49 min

    Bonjour,
    Test intéressant.
    C’est un peu tard, mais je trouve (sans vouloir paraitre trop rabat-joie) le classement faussé par la prise en compte du couple instantanés en sortie d’embase, pour des régimes moteurs pris, eux (par définition), avant l’embase alors que les rapports de réduction sont très différents, les hélices choisis le seront donc également.
    La prise en compte du couple à l’hélice ne vaut que si on a la vitesse à l’hélice (et donc la vitesse théorique selon le pas d’hélice choisie). Evidement l’évinrude est le plus coupleux mais ave une hélice tournant 30% moins vite… on aura soit un bateau 30% moins rapide soit en choisissant une hélice avec un pas supérieure on perdra le couple en proportion.
    Si on reporte (via le rapport d’embase) le couple à la tête motrice (ou le régime à l’hélice), le classement n’est plus le même et donne une idée plus juste des perf réel de ces moteurs.
    Une fois la correction faite [couple/Rapport] :(Evinrude: 82,4 N.m / Yamaha: 72,2 N.m / Mercury :71,4 / Tohatsu: 69,5 / Honda: 67,4 / Suzuki: 63,1 )
    Idéalement il faudrait les courbes de couple en fonction de la vitesse. Par experience, le couple ou la puissance instantanée ne révèle pas le tempérament réel d’un moteur.
    Bon j’arrête de râler, j’ai qu’a les faire les tests…
    Cdlt

  • Par Maircury, 13/07/2012 @ 12 h 49 min

    Bonjour,

    Effectivement, les tests proposés auront toujours un bas qui blesse.

    Et vous avez raison, les couples sont effectivement difficiles à comparer puisque les rapports « rapport hélice/régime » sont différents à la conception pour chaque marque pour une même puissance mais en plus de cela pas les mêmes dans le test.

    Et si vous faîtes les tests, n’hésitez pas à venir les publier par ici ;-)

    Merci pour ces remarques tout à fait justes !

  • Par Mathias, 29/08/2012 @ 2 h 07 min

    Bonjour, Je trouve les tests effectués très intéressants. Je navigue sur les fleuves en guyane francaise pour des trajets longs et avec des passages de rapides et autres difficultés en tout genre. Dans ce département, il doit y avoir plus de 90% de moteurs de marque yamaha et uniquement des 2 temps a barre franche(jusqu’aux 200cv!!).De mon coté, je cherche a acheter un moteur d’une puissance comprise entre 25cv et 40cv avec un rapport poids-puissance-conso le plus sympa. Les marques que l’on peut se procurer ici sont: yamaha, suzuki et tohatsu, avez vous quelquechose a me conseiller et/ou déconseiller. Je penche pour le 30 4tps de tohatsu car plus léger…mais c’est si peu!!
    Merci pour le coup de main.

    cordialement

  • Par Mathias, 29/08/2012 @ 2 h 15 min

    PS: Y a t’il des bons retours sur les 40cv yamaha 4 temps?? la conso est elle vraiment diminuée par rapport a un 2 temps??
    Encore merci.

  • Par Maircury, 29/08/2012 @ 11 h 08 min

    Bonjour,

    Ce n’est pas évident de dire que tel moteur est mieux que l’autre car ce sont trois moteurs de qualité.
    Il faudrait choisir en fonction d’un ensemble de paramètres et en particulier le prix et la maintenance.
    En terme de fiabilité, Yamaha est toujours à la une de l’affiche. Même un peu malmené, il démarre au quart de tour mais son coût d’aquisition est en principe plus important.

    Pourriez-vous nous indiquer les prix annoncés par votre revendeur et pour ces 3 moteurs en Guyanne ?

    Il y a certainement des différences qui feraient peut-être pencher un peu plus la balance dans ce sens.

    Autre point sur lequel je me focaliserais c’est le coût de la main d’oeuvre et la fréquence de l’approvisionnement en pièces détachées.
    Avez-vous un seul revendeur multi-marques ou plusieurs revendeurs indépendants pour chaque marque ?

    Quel est le bateau qui supportera ce 30cv 4 temps ? (marque, type, dimensions et poids)

    A bientôt

  • Par Maircury, 29/08/2012 @ 11 h 14 min

    Oui ce sont des moteurs hyper fiables. Le modèle 2011 dispose désormais de l’anti-démarrage électronique et de la télécommande de déverrouillage.
    Le design de ce moteur a changé légèrement par rapport aux précédents.

    Un 4 temps sera toujours plus fiable qu’un 2 temps.

    La carburation en 2 temps encrasse énormément les chemises de pistons ce qui fait forcer la mécanique et augmente la consommation. L’avantage du 2 temps est que les performances sont plus sportives.

    Un 4 temps est beaucoup plus propre, il ne consomme pas d’huile ajoutée dans l’essence. Le moteur est lubrifié par de l’huile dans un carter et fonctionne comme le moteur d’une voiture.
    La mécanique étant plus propre, elle se dérègle moins : la fiabilité et la consommation s’en ressentent réellement.
    Le 4 temps aura un comportement plus coupleux, une sensation plus molle mais un arraché du bateau plus fort et demandant d’aller chercher moins de tours/min pour filer sur l’eau !

  • Par Mathias, 29/08/2012 @ 13 h 23 min

    Bonjour, merci beaucoup pour votre réponse rapide.
    En ce qui concerne les concesionnaires, les 3 sont séparés et ont un service client. Yamaha en revanche ne vends pas de 25cv 4 temps, uniquement des 20 ou 40.
    Mon embarcation est une coque alu brésilienne dite fileuse ici car très éfilée et rapide(8m de long, 1m20 de large et 175kg)j’ai pour le moment un 30cv 2 temps yamaha de 2006 qui tourne parfaitement, mais je consomme environ un tanker bien rempli(25l) pour un peu plus de 2h de navigation.Je souhaite acheter un 4 temps avant tout pour la conso et la pollution, mais je cherche un optimum en terme de poids-puissance.
    Voici un récapitulatif des données que j’ai pu trouver sur les moteurs qui m’interessent(tous en 4tps), qu’en pensez vous??

    Tohatsu 30cv: 3cyl, 526cc, rapport embase= 1,92, conso indiquée=10,4l/h, 71,5kg

    Yamaha 40cv: 3cyl, 747cc, rap emb= 2,00 , 83,8kg

    Yamaha 25cv: 2cyl, 498cc, rap emb= 2,08 , 77kg

    Suzuki 40cv: 3cyl, 947cc, rap emb= 2,27, 103kg

    Suzuki 25cv: 2cyl, 538cc, rap emb= 2,09, 73kg

    Avez vous des infos en plus?? les 3 moteurs qui me tentent le plus sont le 30 tohatsu, le 40 yamaha et le 25 suzuki…
    Avez vous une idée vague de la conso de ces moteurs??
    Et enfin, y a t’il des différences importantes entre les hélices de force et de vitesse en terme de vitesse et de conso??

    Désolé pour toutes ces questions mais il est difficile de trouver quelqu’un de fiable a qui s’adresser ici et c’est une aubaine pour moi.

    En vous remerciant.

  • Par Mathias, 29/08/2012 @ 13 h 30 min

    PS: J’oubliais, pour tout ce qui est démarrage, commande et relevage, tout doit etre manuel et barre franche pour question de commodité dans les rapides…je prendrais donc les modèles les plus simples sur ces points la.

  • Par Mathias, 01/09/2012 @ 21 h 00 min

    Bonjour,

    Ayant continué mes recherches, je suis de plus en plus conquis par le yamaha 40cv 4 temps. Néanmoins , j’ai trouvé plusieurs infos contradictoires concernant le poids de ce moteur…un site m’indique que le modèle F40 FEHDS ( queue courte, barre franche) fait 83,8kg , d’autres sites indiquent 224 livres( apeu pres 100kg) pour le meme modèle.Savez vous quel est le poids exact??
    Aussi je n’ai trouvé aucun modèle avec démarrage manuel, existe t-il?
    Merci pour vos réponses.

  • Par pistronkett, 07/09/2012 @ 22 h 36 min

    bonsoir,
    moi je tourne depuis 6 ans avec un 25 cv suz 4 tps bicylindre en v, monocarbu.
    conso en moyenne 5 litres heure en alternant tous les régimes… quand je fais des sécu mer, et donc au ralentie, ma nourrice me fait dans les 6/7h.
    tres fiable, démarre tout le temps, parfois quand il fait froid avec un peu plus de mal que d’habitude. distri par pignon, entretien annuel : 150€ ttc. il a pas mal de couple ce qui est tres pratique.

    je tournais jusqu’a present sur une coque de 350 kg en alu de 4.40m de long par 1.55 de large (alu de 4 a 5mm) et je viens de passer sur une coque en alu de 6m de long par 2m. le moteur que j’ai remis sur cette nouvelle coque en attendant de changer perd un peu en puissance (coque plus lourde), mais je m’y retrouve en conso. (la nouvelle coque doit faire dans les 450 / 500 kg).

    je pensais passer sur un yam 40 cv deux temps barre france arbre long, mais je me tate a prendre un 4 temps. ma nouvelle coque est limitée a 100 cv, mais je pense choisir entre 40 et 70 cv en 4 temps barre franche. reste a savoir combien le concessionnaire suz me le reprendra. pour le moment yamaha, si je prends un moteur neuf chez eux me reprennent mon 25 dans les 2200€… suzuki, j’attends leur réponse.

    quoi qu’il en soit, d’ici 1 an, j’aurai changé de moteur.

  • Par pistronkett, 07/09/2012 @ 22 h 37 min

    mon modele est un arbre long demarrage manuel, trim manuelle…. bref, du brut de décoffrage, y a pas mieux a mon sens. ca évite pas mal de pannes.

    pour en revenir a yam, le seul soucis pour le moment, c’est qu’au dessus de 40 cv, la barre franche passe en option… et l’option c’est 850€…

  • Par rebeaud, 14/10/2012 @ 11 h 39 min

    bonjour tout le monde je viens d aquerir mon nouveau moteur 50 CV j ai pris le yamaha car le 2 temps il faut de l huile speciale (en Suisse)et elle est chère…et apres je voulait pouvoir le passer en 60CV y restait yam et mercury…

  • Par letellier, 28/10/2012 @ 11 h 41 min

    Il me semble qu’ils ont oublié de pondérer le couple avec le rapport d’embase.
    Le couple a du être pris a l’arbre d’hélice sans tenir compte du rapport d’embase et en ne mettant pas des hélices différentes sur ces moteurs !

  • Par roche sébastien, 07/11/2012 @ 17 h 46 min

    bonjour, je voudrait s’avoir de se que vous panser pour un 50cv tohatsu de 2003

  • Par Maircury, 13/11/2012 @ 23 h 29 min

    Bonjour,

    Est-ce que le moteur dont vous parlez est neuf ? Ca serait pour équiper quel type de bateau ?

  • Par Maircury, 14/11/2012 @ 0 h 16 min

    Le rapport d’embase est différent pour chaque moteur certes! Ce comparatif est une aide avec des mesures linéaires, le choix du moteur sera à faire en fonction de votre bateau et du pas d’hélice qu’il faudra lui mettre.

    Pour chaque rapport d’embase, le moteur doit avoir une hélice adaptée en conséquence mais dans ce cas pourquoi ne pas faire la mesure en fonction du type de bateau qu’il propulse aussi (type, poids, longueur) ou de l’état de l’eau ?!
    Ce que vous dîtes est vrai mais c’est un test avec des mesures faites sur un élément mécanique commun à tous ces moteurs et non sur des éléments variables (telles que peuvent l’être l’hélice (marque, pas).

    Pour le choix de votre moteur: biensur que c’est la combinaison rapport d’embase/hélice/bateau/activités qui vous aidera.
    Pour le comparatif: c’est la mesure linéaire du couple à l’embase.

Autres liens vers cet article

Laisser un commentaire

*

Pecheur.com-250x250
Site web Le Bon Leurre

En images