Horizon Nautique

La mer, les bateaux et le nautisme

1MA2-Seychelles - 728x90.gif
                Voyages Auchan: des locations à partir 90 € !                    Voyages Auchan: des séjours à partir de 149€

Le mal de mer est une réaction naturelle se produisant chez certains individus prenant la mer. Les plus chanceux ne ressentiront rien alors que d’autres seront totalement malades.

Certaines personnes peuvent simplement être momentanément malades quand d’autres peuvent être malades à chaque sortie et ce, durant toute leur vie. Les symptômes peuvent être plus ou moins intenses selon les individus.

Il n’y a pas vraiment de règle pour dire que quelqu’un est sensible ou non au mal de mer mais une chose est sûre, c’est que même les skippers les plus habitués peuvent en être atteint. Et rassurez-vous, cela se soigne !

Il est important d’identifier ce qu’est le mal de mer et comment le combattre grâce à quelques aptitudes à avoir, différents traitements médicamenteux ou homéopathiques à prendre ou encore divers concepts technologiques à adopter.

Dans quel cas le mal de mer se produit ?

Le mal de mer est un phénomène fréquent et bénin, lié avant tout à un problème d’équilibre. Il a lieu la plupart du temps, quand on prend la mer.

Ce mal de mer provient d’une contradiction entre les informations visuelles et les informations d’équilibre dues aux mouvements du bateau, envoyées à votre cerveau. C’est l’oreille interne qui gère ces informations et qui, pour l’occasion est désorientée créant une sensation de malaise.

Les symptômes se manifestent par des nausées et vomissements, des sueurs et une soudaine lividité et se manifesteraient sur plus de 3 millions de personnes en France, dont de nombreux enfants (incluant le mal de mer et le mal des transports en général).

Comment combattre le mal de mer ?

Attitudes à adopter

  • Mangez.
  • Reposez vous.
  • Couvrez vous chaudement (vêtements chauds, coupes vent, bottes, cirés contre la pluie).
  • Ne pensez pas à la peur du mal de mer.
  • Placez-vous le plus possible au centre de gravité du bateau car les mouvements sont amplifiés aux extrémités avant et arrière lors du tangage et aux extrémités babord et tribord pour le roulis.
  • Allongez vous dans le bateau pour diminuer l’effet du roulis et du tangage amplifiés quand la tête se trouve en hauteur.
  • Regardez l’horizon très loin ou le ciel si vous êtes allongé.
  • Veillez à ne pas regarder d’éléments fixes encadrés d’éléments mobiles (lire un livre dans une cabine de bateau) ou regarder des éléments mobiles encadrés d’éléments fixes (scruter la mer par le hublot du bateau).
  • Évitez les endroits confinés et étroits.
  • Ne buvez pas d’alcool et des aliments trop lourds à digérer.
  • Diminuer le plus possible les mouvements de roulis : faire route plutôt qu’être à l’arrêt.
  • Cramponnez vous à une partie fixe du bateau si la mer est très très mauvaise.

Concernant le mal de terre qui survient après avoir débarqué, les nausées et les pertes d’équilibre peuvent survenir. Il est conseillé de s’asseoir ou de s’allonger quelques instants pour que le cerveau se réadapte à de nouvelles informations d’équilibre plus stables.

Les traitements médicaux

Il est possible d’utiliser des traitements médicaux régulant l’oreille interne et/ou des anti-vomitifs et anti-nauséeux mais aussi des anti-staminiques (Stugeron à base de cinnarizine).

Certains effets secondaires comme le dessèchement buccal peuvent se produire ou des contre-indications peuvent exister, c’est pourquoi, il est préférable d’aller voir votre médecin qui vous prescrira le traitement adapté.

Dans tous les cas, anticiper votre visite chez le médecin et sachez qu’une majeure partie de ces traitements ne sont pas totalement remboursés par l’administration de la santé.

En cas de vomissement, pensez à vous hydrater avec de l’eau et à protéger votre estomac avec du lait, du pain et/ou de la banane.

Les traitements homéopathiques

On peut trouver divers traitements à base de cocculine, nausetum ou scopolamine.

On peut trouver des traitements comme « Mer calme » ou « Scopoderm TTS » s’appliquant sous forme de patch à placer quelques heures avant.

Prix: environ 50 euros pour le Scopoderm TTS

Les produits I-tech


Des lunettes anti-mal de mer ont été inventées et brevetées par la société Reading.
Ces lunettes peu esthétiques dénommées « Boarding Rings » réintègrent la vision du mouvement à la fonction de l’équilibre.

C’est une oreille interne visible par les yeux, agissant sur la fonction visuelle périphérique dédié au sens du mouvement.
Elles apportent des informations de gravité et de diverses accélérations concordantes avec l’oreille interne.
Il agit par l’entrée visuelle périphérique et ne gêne pas la vision centrale, volontaire…

Prix: 45 euros avec son étui


Il existe aussi les bracelets anti-mal de mer dont le principe est de pratiquer une pression sur un point spécifique de vos poignets, le point P6, appelé aussi Nei-Kuan dans le domaine de l’acupuncture.
Ceci a comme conséquence un soulagement immédiat des troubles liés au mal des transports mais cette solution semble manquer de réels résultats positifs.

Poids: 6 grammes (x2 pour vos 2 poignets) soit 12 grammes
Prix : entre 10 et 15 euros

Vous aimerez aussi :

Partagez cet article

Laisser un commentaire

*

Pecheur.com-250x250

En images