Horizon Nautique

La mer, les bateaux et le nautisme

1MA2-Seychelles - 728x90.gif
                Voyages Auchan: des locations à partir 90 € !                    Voyages Auchan: des séjours à partir de 149€

En mer et face à une vague se dirigeant vers votre bateau, il faut se dire que l’on a 2 choix: battre en arrière le plus rapidement possible (on braque et on met la gomme !) ou affronter la vague TOUJOURS de face !

Voici, en images, ce que cela donne. (Si vous n’avez jamais testé ce genre de vagues, commencez par plus petit !)

Pour faire le choix de fuir ou affronter la vague, il faut rapidement analyser la situation en identifiant le type de vague, les limites de votre bateau, vos capacités à gérer la situation et un éventuel plan de sortie, si ça tourne mal!

  • Si c’est de la houle, il faut adapter sa vitesse à la taille de la houle, aux capacités de votre bateau et à votre capacité à gérer le croisement de ces facteurs (feeling!). Une allure faible rendra le bateau assez ‘mou’ dans la houle et entraînera trop de roulis et de tangage donc n’hésitez pas à partir légèrement à l’hydroplane pour rigidifier le bateau sur la mer et casser la vague. Il se peut que le bateau prenne de plus en plus de tours/min, qu’il décolle par succession de rebonds et que vous ne sachiez plus gérer les chocs dûs aux rebonds combinés à la sensation d’apesanteur donc…si vous n’avez pas l’habitude, pensez à garder une main sur les gaz pour couper à tout moment la vitesse et ré-accélérer tout de suite !
  • Si c’est une déferlante…attention à vous !
  1. Vérifiez si la hauteur de la déferlante est supérieure à celle de vos francs bords. Si c’est une petite déferlante, pas de problème, vous sentirez un peu le mouvement. Si elle vous impressionne fortement, regardez rapidement si vous pouvez contourner la situation et si c’est le cas, faite le au plus vite…FUYEZ!!!
  2. Vérifiez la puissance de la vague en évaluant la taille de l’écume à la crête (plus le rouleau est grand et blanc, plus c’est violent !),
  3. Vérifiez si d’autres déferlantes suivent la première qui se présente à vous et leur puissance. Si la situation ressemble à un champ de bataille, préparez-vous à essuyez quelques sueurs !

Si c’est trop tard ou si vous n’avez pas le choix, alors :

  1. Faites le plus possible face à la déferlante
  2. Gardez votre sang froid
  3. Cramponnez vous au volant
  4. Demandez aux autres membres de l’équipage d’aller le plus possible sur l’avant du bateau et de se tenir fermement.
  5. Plus la déferlante est haute, plus l’allure doit être faible, au risque de faire retourner le bateau avec les conséquences que cela comporte… (dessaler).

Vous constaterez avec cette vidéo la difficulté à franchir une déferlante :

Comme vous avez pu le voir, le bateau n’a pas pu prendre la seconde vague car son moteur ne démarrait pas…
Donc difficilement mis en place, le bateau a dû subir la vague par le franc bord et a manqué de cabaner.
Dans ce genre de situation, il est important de toujours garder le moteur en marche pour agir rapidement.

Suivant votre cap, vous pourriez aussi être un jour confronté à des déferlantes par l’arrière.
Que faire ? Le mieux est de maintenir votre attention sur votre route mais en gardant une extrême vigilance sur ce qu’il se passe derrière.

La vidéo suivante vous montre un bateau plutôt malmené en Nouvelle Zélande subissant une barre houleuse à l’entrée d’un port:

Comment prendre une vague d’arrière ?
Le principe est le même, il faut analyser la vague (sa hauteur, sa puissance et sa vitesse)
En se formant, la déferlante vous aspire d’abord pour ensuite s’abattre sur vous donc il est prudent d’avoir un moteur puissant.
Si la vague est plus haute que la hauteur de votre tableau arrière alors accélérez à fond pour vous retrouver au bas de la vague. Il ne faut surtout pas se trouver à la crête de la vague, sous peine d’être ‘jeté dans le rouleau’ et subir le phénomène de « machine à laver » !
Si la déferlante arrière est de taille raisonnable, le mieux est de placer l’axe du bateau perpendiculaire à la vague avec le tableau arrière parallèle à la vague pour recevoir un impact équilibré. Cet équilibre générera une ouverture propre de l’eau à l’étrave du bateau, pour engager une fuite stable.

Vous aimerez aussi :

Partagez cet article

2 commentaires

  • Par Christine Wolff, 30/05/2011 @ 14 h 42 min

    Bonjour,

    Vraiment très bien fait votre tuto et complet pour une débutante que je suis. J’approuve le fait que vous imaginez le pire et que vous donnez les instructions qui vont avec, après, je suis consciente que l’expérience fait le reste, mais rien n’est entièrement acquis en mer.

    Avant de prendre la mer cet été nous allons sur Rhin histoire de découvrir un peu notre Zodiac Médine Sundream 5 mètres 70cv.

    Tout se passe très bien, mais je me demandais comment passer les remous d’un bateau de plaisance assez imposant lorsque je suis dans son sillage?

    Sachant que je suis à la même vitesse que lui et que j’attends de passer ses remous pour enfin accélérer et le dépasser. De plus, les remous d’une hauteur d’environs 1 mètre était double cet à dire un espace ou creux si je puis dire d’environ 4 mètres, donc deux (vagues) à passer.

    Pouvez-vous svp m’éclairer ? J’ai vu au dernier moment un Zodiac passer les remous, trop tard pour que je puisse voir comment. Aussi, j’ai vu d’autres bateaux rigides ralentir derrière lui comme s’il s leurs était impossible les passer.
    Merci par avance pour votre réponse et encore bravo pour ce tuto.

  • Par Maircury, 29/06/2011 @ 22 h 47 min

    Bonjour Chrsitine,

    Merci à vous!
    Concernant le passage du sillage d’un bateau, il y a plusieurs cas possibles :

    1/ Vous êtes derrière et vous souhaitez rester derrière:
    Je préconise de rester dans l’axe du sillage et relativement loin de lui, surtout si la vague arrière est imposante.
    Vous naviguerez donc en sécurité, sur une surface d’eau lisse et chargée de bulles d’air d’échappement.

    2/ Vous êtes derrière et vous souhaitez le dépasser par bâbord:
    – Conservez une vitesse modérée mais qui permette de le dépasser
    – Restez prudent en vous éloignant assez loin du bateau à dépasser
    – Monter la vague légèrement par le biais gauche (C’est la partie gauche de la coque qui va accrocher l’eau)
    – Puis descendez la vague toujours de biais, en tenant fermement votre volant. (Cette fois, c’est la partie droite qui va accrocher l’eau)
    – Ensuite, vous serez au creux de la vague et vous aurez pris de l’énergie cinétique en descendant la vague donc diminuez la vitesse, au risque de vous envoler à la crête de la vague suivante…
    – Vous remonterez la vague par le biais gauche, et ainsi de suite
    – puis redescenderez en tenant fermement le volant jusqu’à arriver sur une mer stable
    – Vous pourrez ensuite réaccélérer en toute sécurité.

    3/ Vous allez traverser perpendiculairement la vague du bateau qui vient de passer
    – Si la vague est trop grande pour les capacités de votre bateau, mieux vaut la prendre perpendiculairement et surtout au ralenti
    – Si votre bateau est très stable et que vous avez beaucoup de sang froid, prenez la vague de front avec de la vitesse mais en tenant fermement votre volant et en étant près à couper la manette des gaz.

    J’espère que c’était clair ? :o)

Autres liens vers cet article

Laisser un commentaire

*

Pecheur.com-250x250

En images